Aconcagua (6962m) - Argentine

Accès: Mendoza -> Puente del Incas (2700m). Environ 3 heures en bus

Droits d'entrée payant dans le parc provincial de l'Aconcagua: 1000 ARS (soit environ 300 USD) pendant la haute saison. Forcément bien moins cher en basse saison et en hiver (c'est à dire en été chez nous)
Beaucoup d'infos sur
www.aconcagua.com

Logement à Mendoza: on a bien aimé le gite / hotel Break Point (241 Av Villanueva Aristides). Plutot vers le fond de la ville vers le grand parc. Ca se présente comme un gite avec des dortoirs mais avec le gros plus qu'il y a aussi un grand jardin avec piscine, barbecue. Finalement ca fait du bien quand on revient de trois semaines à plus de 4000m. Si vous vous souvenez plus du nom, pensez au film avec les surfeurs...

On est moins obligé de passer par une agence que par exemple au Mustagh Ata, mais je vois mal comment se passer d'une mule (et donc forcément du muletier) pour acheminer toutes les affaires au camp de base.
Pour info, on est redescendu du camp de base avec toutes les affaires sur le dos ("all by fair means"...mais pas forcément très malin) ca faisait déja 35 kilos ("half mule") et tout ca avec la bouffe en moins
On est passé par Lanko et on a été très satisfait, ils emploient des étudiants qui s'occupent du camp de base comme boulot d'été
www.lanko.com.ar
info@lanko.com.ar

On était partis dans l'idée de la directe du glacier des Polonais mais la météo nous a rabattu sur la voie normale. C'était déja bien suffisant vu les conditions.
L'idée était de partis du camp de base de la voie normale (Plaza de Mulas) pour monter à Nido de Condores (camp 1) et traverser de là vers le glacier des Polonais. A defaut de l'avoir fait, on a quand même repéré le début, ca avait l'air de bien se faire et pas paumatoire du tout


Le camp de base de Plaza de Mulas (4300m) s'atteint en deux jours depuis Los Horcones (entrée du parc). Ils ont même créé un refuge, un peu à l'écart du camp de base, on aime ou on aime pas. Ca permet d'envoyer un petit mail de temps en temps, pas forcément mal. En plus y'a du bon son (AC/DC, deep purple pour mes loitains souvenirs)
A part ca, y'a des pseudo secours au camp de base (les helico servent plutot à vider / nettoyer les chiottes) qui mesurent le taux de stauration du sang en oxygene. Un petit gadget qui fait passer le temps au camp de base pendant l'acclimatation

Vu les conditions assez déguelasses rencontrées (beaucoup de neige) on s'est rabattu sur la voie normale. Pas grand chose à rajouter sauf que pour le coup je suis convaincu que c'est plus avantageux de partir de Nido de Condores (camp 1 - 5400m) plutot que de Berlin (camp 2 - 5900m), qui se trouve sur un éperon rocheux en plein vent, ou l'on doit super mal dormir à mopn avis.
Pour les horaires ca a donné à peu près: départ de Nido 4h - Sommet 13h - redescente au CB le soir (y'avait beaucoup de neige dans la canaleta, ca doit donc forcer aller un peu plus vite par conditions sèches)

 
L'aconcagua et le haut de sa face sud depuis Los Horcones (photo Sai)


Entre Confluencia et Plaza de Mulas, la photo peut paraitre belle, mais c'est terriblement long...(photo Sai)


(photo Sai)

(photo Sai)


Plaza de mulas (camp de base) (photo Sai)




Amibance matinale, pas trop envie de sortir de la tente (photo Sai)

(photo Sai)

Coucher de soleil à Nido de condores (camp 1) (photo Sai)


Retour au camp de base, de mieux en mieux... (photo Sai)

(photo Sai)

Juste avant le debut de la Canaleta (le couloir à droite) (photo Sai)

Vu sur la face sud depuis le sommet (photo Sai)

(photo Sai)

(photo Sai)

Retour... (photo Sai)
Retour à l'accueil