Massif: Bündner Alpen (Grisons - CH)

Traversée Sulzfluh (2817m) - Gruobenpass (2226m) - Plassegenpass (2354m)

Accès: Winterthur -> Sargans -> Landquart -> Küblis -> St Antönien

Carte: 238S Montafon - 248S Prättigau (1/50000)

           1157 Sulzfluh (1/25000)

Topo: Skitourenführer Graubünden Nord SAC

Difficulté: +1600m / S3

Intérêt:**

 

Janvier 2015 - Je retrouve Ranco là ou je l'ai quitté. Un peu éxagéré mais pas complètement faux vu que notre dernière sortie ensemble c'était "Belinaweg" à la Sulzfluh en septembre dernier (et qu'il y avait deja de la neige). Je pars dans l'idée de faire un petit voyage vu que l'envers du Schijenfluh m'intéresse depuis longtemps. Le sommet du SUlzfluh est seulement la première étape du périple, ensemble descente versant autrichien sur la Tillisuna Hütta puis remontée au Gruobenpass, un peu re-descente puis remontée au Plassegenpass. Pour finir par redescendre sur Partnun.

Niveau ski pour être honnête, c'est pas terrible, un peu trop plat (je donne ** pour l'aspect voyage mais pas pour l'aspect ski). Pour une sortie axée "descente", je reviendrai dans le coin pour faire: Partun -> Sulzfluh -> LindauerHütte -> Drusentor -> Partnun (2000m)

ou

Partnun -> Gruobenpass -> Wysse Platte -> Plassegenpass -> Schijenfluh -> Partnun

Ca doit donner des descentes avec plus d'envergure

Prättigau
Prättigau
Prättigau
Du sommet la vue sur l'Autriche, les Alpes s'applatissent...

Du sommet la vue sur l'Autriche, les Alpes s'applatissent...

Ranco à la descente vers Partnun avec la Sulzfluh au fond

Ranco à la descente vers Partnun avec la Sulzfluh au fond

La face sud de la Sulzfluh avec la pente sur la droite - itinéraire bien évident de montée. On a continué l'arête sur la droite pour basculer derrière... sur l'Autriche

La face sud de la Sulzfluh avec la pente sur la droite - itinéraire bien évident de montée. On a continué l'arête sur la droite pour basculer derrière... sur l'Autriche

Trilogie Rotspitz (2517m) - Schollberg (2570m) - Riedchopf (2552m)

Accès:  Winterthur -> Landquart -> Küblis -> St Antönien

Carte: 238S Montafon - 248S Prättigau (1/50000)

          1157 Sulzfluh - 1177 Serneus (1/25000)

Difficulté:+1600m / S3

 

Avril 2013 - Une sortie histoire de prendre l'air et de se changer les idées. Ca se dégage 50 mètres sous le sommet. Un mélange de toutes les neiges sans visibilité... pas idéal

 

Prättigau
Prättigau

Girenspitz (2394m) - couloir Nord Est depuis Schuders

Accès: Winterthur -> Landquart -> Schiers -> Schuders

Carte: 238S Montafon (1/50000) ou 1156 Schesaplana (1/25000)

Topo: Skitourenführer Graubünden Nord SAC

Difficulté: +1200m / S4 (4.1?)

Intérêt: **

 

Mai 2012 - Partis à la abse pour grimper dans le Rätikon (ca viendra par la suite...), on se retrouve en ce jeudi de l'Ascension cuvée 2012 avec 20 bon centimètres de neige à 1200m.Quand on passe chercher à Schuders la clé de la Pardutzer Hütte, la mamie nous explique qu'elle se fait du mauvais sang pour son abricotier qui a certainement gelé cette nuit. Nous, on se fait du souci pour le rocher qui est certainement tout platré. Chacun son truc...

Bref on avise comme on peut une fois arrivé à la Pardutzer Hütte et on trouve dans le Girenspitz une bonne solution de repli. J'ai rarement trouvé d'aussi bonnes conditions à 2000m en plein milieu du mois de mai. Bref la saison de ski n'était pas encore terminée !

 

 

P1000576

Le Girenspitz, son couloir Nord Est et nos traces (on était tout seul, forcément...)

P1000575

Rainer à la remontée vers la Pardutzer Hütte avec la Drusenfluh au fond

Rätscherhorn (2703m) - versant Nord - depuis St Antönien

Accès Winterthur -> Landquart -> Küblis -> St Antönien

Carte: 248S Prättigau (1/50000) ou 1177 Serneus (1/25000)

Topo: Skitourenführer Graubünden Nord SAC

Difficulté: +1300m / S4

Intérêt: ***

 

Mars 2011 - Un bon plan après unsamedi très pluvieux, le doute du bon itinéraire: Eggberg pour assurer le coup (avec déjà une bonne dizaine de persones en train de monter) ou Rätscherhorn, plus esthetique. Au croisement de la buvette de l'Edelweiss, surprise: c'est plus tracé, va falloir faire le boulot. Pas l'impression d'avoir pris des risques inconsidérés, mais force est de dire qu'avec les dernières chutes de neige, le risque d'avalanche est pas facile à évaluer... La neige, cest féminin, imprévisible, ca peut vite basculer du meilleur vers le pire...

En tout cas, dimanche c'était le meilleur. Pour la descente, des téméraires pas très courageux venus du domaine skiable de Klosters ont la bonne idée de tracer la face nord (couillu avec ce qu'il avait neigé). On suit pour 800m de poudreuse... fantastique...

L'apres ski idéal, même avec de la musique tyrolienne on adore

L'apres ski idéal, même avec de la musique tyrolienne on adore

Ranco à la trace, derrière on est tranquille, on a le temps de prendre des photos

Ranco à la trace, derrière on est tranquille, on a le temps de prendre des photos

Prättigau
Retour à l'accueil