Rinderhorn (3448m) - depuis Winteregghütte

Accès: Nidau -> Bern -> Kandersteg -> prendre le telepherique de Sunnbüel. A 10 min de là, max la Winteregghütte

Difficulté: +1600m / 3.2

Intérêt: ***

14/04/2024 - Une tres belle sortie par meteo caniculaire. Ca faisait un moment que je lorgnais sur les classiques entre Sunnbüel et Gemmi (Altels, Balmhorn, Rinderhorn), n'en ayant fait aucune jusque la. 

Il faut bien commencer par quelque chose, ca sera le Rinderhorn pour aujourd hui. Apparemment le plus facile. Meme si il s'agit d'un sommet de ski (a savoir quasiment skiable depuis le sommet), il m'a semblé plus raide et plus serieux que je ne le pensais. Les 500 derniers metres sont bien a 35° voir un peu plus.

A noter egalement: il s'agit d'une face Nord Ouest. Et vu la pente, on ne la skie pas franchement quand il y a 30 cm de poudre... bref c'est generalement une sortie de ski au printemps. Donc beton le matin, en moquette a la bonne heure. La ou ca se complique, c'est que la pente change d'exposition de W (en bas) a NW (en haut). En skiant la face vers 11h30 / 12h, on chope de la tres bonne neige en dessous de 2900m en face ouest. Par contre la partie entre env. 3100m et 2900m reste beton ce qui implique une traversée dans des pentes > 35° en neige ultra dure, donc derapage et prudence, sous peine de finir en bas...

A mon avis, a cause de l'orientation NW, il sera difficile d'avoir de la neige correcte dans cette traversée (il faudrait attendre 15h, ce qui serait malheureusement beaucoup trop tard pour la partie basse)

BEO West
BEO West

Grossstrubel (3242m) - depuis Engstligenalp

Acces: Nidau -> Bern -> Thun -> Adelboden -> station du telepherique d'Engstilgenalp

Difficulté: +1300m / 3.2

Intérêt: *** (aujourd'hui ****)

16/03/2024 - Je refais equipe avec Thomas qui fait le voyage depuis Winterthur... eh ben il ne sera pas decu et moi non plus ! Le fait assez rare pour etre souligné qu'il ait neigé sans vent laisse presager du meilleur. On part sous le brouillard en faisant confiance a la meteo (qui se plante parfois) qui a prevu meilleur au fil de la journée

Jackpot, c'est de mieux en mieux. Beaucoup font demi tour sous le frühstückplatzz, l'enorme corniche ne leur faisant pas confiance. Je gagne le droit de retracer l'itineraire, un peu expo certes. La suite sur le glacier est debonnaire et nous mene au plateau sommitale (aucune crevasse en vue, matos de glacier pas franchement necessaire)

On descend par le meme itineraire jusqu'au frühhstückplatz puis au lieu de suivre les traces de montée, qui sont gavées de traces de descente, on choisit de tracer drooit au milieu de la face nord (entre l'itineraire qui monte au Steghorn et l'itineraire classique du Grossstrubel). Environ 700m de denivelé, tout en poudreuse. Jusqu''a present la meilleure descente de la saison. Et ca a de grandes chances  de le rester. Magique !!!

 

 

BEO West
BEO West
BEO West
BEO West

Sunnbüel Rundtour

Accès: Winterthur -> Bern -> Kandersteg -> se garer au parking du téléphérique de Sunnbüel (payant)

Carte: 263S Wildstrubel (1/50'000)

Difficulté: +2100m / 3.2

Intérêt: **(*)

Janvier 2022 - On se retrouve avec Diego avec l'idée d'aller faire la face nord est de Gällihore. On part un peu trop la fleur au fusil, surtout dans ce niveau de difficulté, attaquer a 11h30 pour 8 longueurs, c'est pas tres serieux, vu qu'on ne court pas comme dans une voie sur spits

Etant tout seul pour la deuxieme journée, l'ayant un peu mauvaise du plan loose de la veille et bien decidé à eliminer les ondes negatives de la semaine ecoulée suite a ma demission, je me projette sur une boucle sympa a partir de Sunnbüel

A savoir l'enchainement de Unders Tatelihore (2497m), Rote Totz (2847m), Felshorn (2784m), Wissy Flue (2470m)

- Unders Tatelihore (2497m): pas vraiment dans l'esprit "boucle / rundtour", vu que je fais le sommet en aller retour mais c'est le plus pres de Sunnbüel. D'un point de vue cheminement, pas fantastique car assez plat, j'ai choisi de tracer direct puis re-mettre les peaux pour trouver une contre pente en poudre dans les contrefort de l'Altels

- Rote Totz (2847m): en bas d'Unders Tatelihore, je remets une 3eme fois les peaux, commencant par le long plat qui mene a Schwarenbach, puis vers Daubensee. De là ca bifurque sud-ouest jusqu'au Rote Totz. Assez long et pas mal de plat pour un denivelé pas enorme. Descente par le Tälligletscher: neige tassée au sommet puis en poudre dans les combes. Malheureusement un peu plat a mon gout

- Felshorn (2784m): je remts les peux pour la 4eme fois. Descente versant nord histoire de se rapprocher du point de depart. Tres bonne neige, tout en poudre. Les cailloux ne sont cependant pas loin

- Wissy Flue (2470m): je repeaute une 5eme et derniere fois, je precise qu'a chaque fois j'ai bien pensé a ranger les peaux dans la polaire histoire qu'elles continuent de coller ! Descente directe en face nord: si on prend l'entrée directe, il y a bien 30 - 50m raide et pas tres large (ca vaudrait peut etre plus que 3.2, peut etre 4.1 mais je n'ai pas trouvé de reference sur camptocamp). A nouveau super neige avec quelques cailloux pas loin

Descente par l'Ueschenen Tal. Depart Sunnbüel: 9h30 - arrivée parking: 17h00

Je ne sais pas comment j'arrive a ne faire "que" 2100m de deniv vu la durée de la sortie mais la distance et le nombre de repeautage explique certainement les  horaires (bien plus important que les sorties precedentes Brunnistock et Drusenfluh qui avoisinaient aussi les 2000 de denivelé)

 

Altels et Rinderhorn

Altels et Rinderhorn

vue sur le Valais

vue sur le Valais

Doldenhorn (3638m) - depuis Kandersteg

Accès: Winterthur -> Bern -> Kandersteg -> se garer au parking d'Oeschinenwald (apres la route est interdite a la circulation)

Carte: 263S Wildstrubel & 264S Jungfrau (1/50'000)

Difficulté: +2400m / 4.2

Intérêt: ****

Avril 2020 - A mon avis, une des sorties incontournables de Suisse. Jamais de plat, des pentes entre 30 et 35° sur plus de 2000m de denivelé. Bref la montagne qui a été faconnée pour le ski de rando

Lors de notre passage en avril 2020, on a porté les skis jusque 1800m et skié jusque 1650m. Certains trouveront ca laborieux mais bien franchement, ca ne sera jamais beaucoup mieux vu la topologie du terrain sur la partie inférieure qui ne se prete pas au ski (barres rocheuses, escaliers...en d'autre termes, il faudra porter les skis quelque soit les conditions)

On avait entendu dire que les conditions etaient excellentes, le bouche a oreille etant de rigueur par ces temps de confinement. On est allé voir, c'etait disons correct: l'etranglement au bas du glacier ne passe plus a skis et necessite un peu d'escalade a la montée comme à la descente (rocheux peteux et glace). Ca rajoute un brin d'alpi a la sortie ce qui n'est pas plus mal :)

Pour le timing, on est parti a 7h d'Oeschinenwald ou l'on avait bivouaqué, 13h au sommet. On a entamé la descente a 13h30 ce qui est à mon avis un bon timing debut avril vu l'exposition Nord Ouest de la face. Le haut etait en neige dure (simplement parce qu'il n'avait pas neigé depuis plus de 3 semaines), le bas apres l'entranglement tout en moquette. Un regal :)

 

BEO West
BEO West
le goulet assez sec

le goulet assez sec

BEO West
2000m au dessus d'Oeschinensee

2000m au dessus d'Oeschinensee

BEO West

Daubenhorn (2942m)  depuis Kandersteg

Acces: Winterthur -> Bern -> Kandersteg -> prendre le telepherique de Sunnbuel

Difficulté: +1100m / S3

Intérêt: *(*)

Fevrier 2008 - Forcément, pas la sortie qu'on ferait à la journée mais une belle manière de rentabiliser une montée à la Lämmerenhütte

Wildstrubel (3244m) - depuis la Lämmerenhütte

Accès: voir Daubenhorn - sortie en 2 jours avec depart depuis Kandersteg

Point de depart: Lämmerenhütte - bien sympa

Difficulté: +750m / S3

Intérêt: **

Fevrier 2008 - Deuxieme jour d'une sortie dans l'Oberland. Une grande classique et un sommet a faire meme si d'un point de vue ski depuis Kandersteg et la Lämmerenhütte, il y a pas mal de plat et ca n'est pas super rentable. 

La vue sur l'ensemble de l'Oberland et le Valais est a couper le souffle. Rien que pour ca, ca merite le deplacement

Retour à l'accueil